Orange Business Services : Pour une transformation de l’offre touristique

Orange Business Services : Pour une transformation de l’offre touristique

Orange Business Services

Orange Business Services a créé un outil d’analyse innovant, en accord avec la CNIL, appelé « Flux Vision Tourisme ». Cet outil permet de convertir des données techniques en indicateurs statistiques plutôt précis. Chaque minute ce sont 4 millions de données techniques des utilisateurs du réseau Orange qui sont analysées anonymement.

Grâce aux signaux des téléphones de chacun de leurs clients, Orange est en mesure d’évaluer le nombre de personnes qui se trouvent à un endroit, mais également comment ces personnes se déplacent sur un territoire donné. Cet outil est très avantageux car il permet d’avoir des informations en temps réel et ce, même sur des petites zones (qui seraient trop coûteuses à faire surveiller à l’aide d’une autre méthode). Avec cet outil, plus besoin de compter manuellement, ni de faire des approximations lors d’événements gratuits.

Flux Vision Tourisme est donc un outil très intéressant pour le secteur touristique. Avec de telles données, il est possible de mieux comprendre le comportement des clients afin de planifier efficacement et donc d’élaborer de meilleures stratégies. Après utilisation de l’outil Flux Vision Tourisme, les acteurs du secteur on pu remarquer 69 % de meilleures décisions opérationnelles, 54% d’amélioration de l’efficacité opérationnelle et 52% de meilleure connaissance du client.

Cependant comme dans toutes les démarches statistiques, il existe des facteurs qui peuvent fausser les résultats. En effet, les utilisateurs Orange représentent 40% du marché et ces utilisateurs font partie d’une certaine catégorie socio-professionnelle. Ce qui veut dire que même s’il existe un grand nombre utilisateurs Orange sur le marché, une partie de la population n’est pas représentée. Or tout échantillon statistique doit être représentatif pour qu’une analyse soit précise et juste.
Il existe également d’autres facteurs externes comme la prise en compte par l’outil, des flux autoroutiers passant par exemple à proximité d’un lieu dont la fréquentation est en cours d’analyse.

Mais imaginez ce que les professionnels du tourisme pourraient faire si la récolte d’informations plus personnelles telles que les données socio-démographiques étaient autorisées, comme : l’âge, le sexe, la profession des utilisateurs…

About the Author